Posts Tagged: vrin

Troisième collaboration avec l’éditeur VRIN

De l'existence à l'existant d'Emmanuel Levinas, VRIN

Oeil  (huile sur bois, 30 x 30 cm, 2010) de Nathalie Léonard est l’illustration de la nouvelle édition du livre De l’existence à l’existant d’Emmanuel Levinas chez VRIN

Vrin, « Bibliothèque des Textes Philosophiques – Poche », 1993. 152 p., 11 × 18 cm. ISBN : 978-2-7116-0489-0

Une négation qui se voudrait absolue, mais niant tout existant -jusqu’à l’existant qu’est la pensée effectuant cette négation même- ne saurait mettre fin à la « scène » toujours ouverte de l’être, de l’être au sens verbal : être anonyme qu’aucun étant ne revendique, être sans étants ou sans êtres, incessant « remue-ménage », pour reprendre une métaphore de Blanchot, il y a impersonnel, comme un « il pleut » ou un « il fait nuit ». Terme foncièrement distinct du « es gibt » heideggerien. Il n’a jamais été ni la traduction, ni la démarque de l’expression allemande et de ses connotations d’abondance et de générosité. Il faut insister sur le caractère désertique, obsédant et horrible de l’il y a et sur son inhumaine neutralité.
Neutralité à surmonter. Sortie recherchée dans ce livre. Analyses esquissées dans ce sens de la relation à autrui.
Voir la page de l’éditeur

Nouvelle collaboration avec l’éditeur VRIN

en découvrant l'existence avec Husserl et Heidegger d'Emmanuel Levinas, VRIN

Flux  (huile sur bois, 100 x 120 cm, 2008) de Nathalie Léonard est l’illustration de la nouvelle édition du livre En découvrant l’existence avec Husserl et Heidegger d’Emmanuel Levinas chez VRIN

Nouvelle édition suivie d’Essais nouveaux. Vrin, « Bibliothèque d’Histoire de la Philosophie – Poche », 2001. 336 p., 11 × 17,5 cm. ISBN : 978-2-7116-1491-2

Les études réunies dans cet ouvrage reflètent la première rencontre avec la phénoménologie et attestent les espoirs des premières découvertes. Quelques textes récents sur Husserl ont été ajoutés à la présente édition, sous le titre de « commentaires nouveaux ». Elles traduisent une réflexion retournant fréquemment à l’œuvre husserlienne pour y chercher des inspirations, même quand elle s’en sépare. Les notions husserliennes d’intentionnalité et de sensibilité nous semblent offrir des possibilités encore irréalisées.
Ces recherches ont enfin rendu possibles quelques autres essais sur lesquels se termine le présent recueil. Ce sont les « Raccourcis », projets de cheminements plus sinueux.
Voir la page de l’éditeur